Son et musique numériques

27/Mai 08

Immersion et contrôle de la matière sonore

Les recherches et les évolutions en matière de son ont repoussé
les limites spatio-temporelles. Quatre conférenciers exposeront les diverses évolutions en matière de performances et de spatialisation sonores. Chacun déterminera en quoi toutes ces nouveautés ont un impact sur le public et son implication.
MUTEK

Introduction effectuée par Sean Ferguson – Professeur de composition, Directeur des Studios de composition numérique, Directeur Associé du CIRMMT, École de musique Schulich de l’Université McGill

Conférenciers

Son – Couleur
Alexandre Burton parlera de sa performance audiovisuelle Cubing, une exploration du geste musical à travers la relation couleur-son. Une performance au cours de laquelle le public suit en direct le processus de création.
Alexandre Burton – Artiste, Artificiel

Son – Immersion
Steve Heimbecker mettra l’emphase sur les nouvelles expériences sonores et immersives possibles. Son travail porte sur la compression sonore dans l’espace et dans le temps. Il a dernièrement élaboré un système immersif 64 canaux, véritable outil exploratoire de la diffusion du son.
Steve Heimbecker – Artiste

Son – Scénographie
Pour terminer, Nils Peters alliera la représentation scénique à la spatialisation en démontrant les réalités et les enjeux de son logiciel permettant la composition musicale à 360 degrés.
Nils Peters – Candidat au Doctorat en Technologie de la musique, Université McGill

Son – Espace
D’un point de vue plus théorique, le compositeur et professeur Robert Normandeau fera part de sa recherche sur l’aspect virtuel du medium acousmatique. L’immersion, c’est la spatialisation timbrale : le spectre complet ne se retrouve en totalité que virtuellement dans l’espace de la salle de concert. Chaque point de projection ne représentant qu’une fraction de l’ensemble.
Le médium c’est l’espace.
Robert Normandeau – Compositeur et professeur de composition électroacoustique, Université de Montréal