Jeux en mouvement

Sha Xin Wei 2009

Visionner la présentation [En anglais]

Sha Xin-Wei a une formation en mathématiques des Universités Harvard et Stanford et a travaillé plus d’une décennie dans les secteurs de la programmation scientifique, des mathématiques, de la modélisation et de la visualisation de données scientifiques et de structures géométriques. Il est Directeur de la Chaire de recherche du Canada sur les nouveaux arts médiatiques et professeur associé de la Faculté de Beaux-Arts et de la Faculté d’informatique de l’Université Concordia. Ses cours de deuxième cycle allient des études critiques de la programmation et de la technologie avec du travail de studio en programmation reliée à l’interaction et à la physique.
En 1995, il a étendu son travail aux réseaux médiatiques à systèmes d’écriture et à la théorie des arts médiatiques en coordonnant un atelier de travail d’une durée de trois ans sur l’interaction et la programmation médiatique à l’Université Stanford.
En 1997, il a co-fondé Pliant Research avec des collègues de Xerox PARC et de Apple Research Labs afin de designer des outils technologiques que les organisations ou les individus pourraient radicalement transformer de façon à subvenir à des besoins socio-économiques changeants.
En 1998, Sha Xin Wei a aussi co-fondé le collectif artistique Sponge à San Francisco qui cherche à construire des études publiques en perception et en phénoménologie. Avec Sponge et d’autres artistes, Sha Xin Wei a dirigé des installations/événements dans des espaces d’art expérimental reconnus tels que Ars Electronica (Autriche), V2 The Netherlands, MediaTerra (Grèce), Banff Canada, Future Physical United Kingdom et Postmasters (New-York). Ces œuvres ont été récompensées par des prix décernés par des fondations culturelles telles que la Fondation Daniel Langlois pour l’art et la science, la Fondation LEF, le Fonds Creative Work (New-York) et la Fondation Rockefeller.

Après avoir obtenu un doctorat interdisciplinaire en 2001 à l’Université Stratford ayant pour thème «diffential geometric performance and the technologies of writing in Mathematics, Computer Science and History and Philosophy of Science», Sha Xin Wei s’est joint à la Faculty of the School of Literature, Communication and Culture (LCC) du Georgia Institute of Technology (Atlanta) en tant que professeur d’études critiques en sciences, technologie et arts médiatiques. Au cours de ses recherches à la faculté de Georgia Tech’s Graphics, Visualization and Usability Center in the College of Computing, Sha a établi le laboratoire Topological Media Lab comme lieu d’étude du mouvement et de la matérialité tant d’une perspective de programmation que phénoménologique. Ses projets de recherche incluaient les espaces médiatiques interactifs TGarden, les environnements urbains contrôlables par la voix, le «soft-wear» à contrôle gestuel, des environnements utilisant des senseurs, des tissus «actifs», des réseaux de senseurs sans-fil et des synthèses sonores et visuelles en temps réel.

Sha est co-éditeur de la revue Artificial Intelligence and Society. Parmi ses récentes publications, on retrouve les essais «Resistance is Fertile : Gesture and Agency in the Field of Responsive Media», Configurations 10.3 (2003), «Demonstrations of Expressive Softwear and Ambient Media», Ubicomp (2003) et «TGarden As Experimental Performance» à paraître dans Modern Drama.
Il est présentement Professeur invité au département d’Histoire des sciences de l’Université Harvard et du Program in Science, Technology and Society du MIT, écrivant à propos de l’agencement, de la matérialité, de la performance et des médias topologiques.